UN VILLAGE AUTHENTIQUE ET PITTORESQUE

Le village du Hohwald se niche dans une clairière, à proximité de montagnes et de forêts de sapins et de hêtres. À partir du 19ème siècle, Le Hohwald sort de son isolement grâce à la construction de routes et d'une voie ferrée. Une station climatique voit le jour et de nombreuses personnalités de toute l'Europe y viennent au début du 20ème siècle. Des sommités telles que Sarah Bernhard, le maréchal Joffre, Conrad Adenauer ou encore la Reine de Hollande élirent Le Hohwald comme lieu de villégiature. La multitude de maisons de maîtres et les nombreux lieux de séjours sont les témoins de ce riche passé, notamment la villa Mathis, typique du style Art déco des années 30.

 QUE VISITER AU HOHWALD?

LE BELVÉDÈRE

LE PÉDILUVE

LA FONTAINE HEIDI-HAUTVAL


Sur une colline vosgienne, le pavillon fait de simples lignes blanches installé par Gérard Starck offre une position idéale pour embrasser du regard le paysage. Le Belvédère est, en italien, la belle-vue : c’est le dépouillement de l’installation artistique en pleine nature qui lui donne toute sa force. De fines poutres de béton blanc, qui contrastent avec leur cadre de végétation. Une construction artistique toute en vide et en lumière.

Profitez du pédiluve du Hohwald : déchaussez-vous, entrez dans l'eau, marchez et tournez autour du bassin : vous serez étonné du bien-être procuré, surtout après une longue randonnée ! Installations connues sous le nom de « Kneippanlage », le pédiluve est associé aux découvertes de l'Abbé Kneipp, célèbre pour sa méthode de bien-être mêlant hydrothérapie, phytothérapie et diététique.

Inauguré le 11 novembre 1991, ce monument érigé en l'honneur du docteur Adélaïde Hautval, reconnue « Juste parmi les nations », a donné l'idée de créer un « chemin de la mémoire et des droits de l'homme » reliant le camp du Struthof et le mémorial d'Alsace-Lorraine à Schirmeck, ainsi que d'autres lieux de mémoire. La façade de la fontaine est ornée d'une épitaphe rédigée en onze langues, devise du Dr Hautval : «Pense et agis selon les eaux claires de ton être ».

LE TEMPLE PROTESTANT

 LES QUATRE PIERRES

L'ÉGLISE CATHOLIQUE N.D DE LA NATIVITÉ


C'est en 1820 que fut évoqué pour la première fois l'intention d'ériger un temple protestant au Hohwald. Le gouvernement de l'époque exigea que la prise en charge des frais de construction du temple soit accompagnée par l'installation du presbytère et de l'école. Nichée dans la forêt, la construction s’effectua entre 1833 et 1834 sous l'autorité de l'architecte Kühlmann. Un autre terrain acheté à la ville de Strasbourg permit d'agrandir le temple dès 1890. Les travaux s'achevèrent en septembre 1900.


De nombreux artistes ont laissé une trace au Hohwald. Une quinzaine de sculptures peuvent ainsi être admirées dans le village dans lequel elles sont dispersées. Parmi elles, Les Quatre Pierres, œuvre d'Annette Bucher et Stephan Roher ont étes sculptées.  dans le grès des Vosges et mis à la disposition de la commune du Hohwald.


Fondée en 1850 et dédiée à Notre-Dame-de-la-Nativité, l'église est construite par l'architecte strasbourgeois Eugène Petiti. Le bâtiment de l’église abrite des mobiliers  originaux et éclectiques récupérés par le chanoine Schir, nommé à la tête de la paroisse en 1851. À l'intérieur de l'église, on peut admirer plusieurs fresques de René Kuder (1882-1962).

L'ARBORETUM 

LA CASCADE

LA STÈLE DE KARSAKOV


L’Arboretum du Hohwald présente une collection d’arbres remarquables, dont un épicéa à queue de serpent, un magnifique séquoia considéré comme le plus grand d’Europe ou encore une plantation de sapin douglas.


Située à 1 100 mètres d’altitude, la superbe cascade du Hohwald est l’endroit idéal pour les amateurs de grand air. D’une hauteur de chute de 15 à 20 mètres, la cascade est une dérivation de l’Andlau, qui prend sa source du côté du Champ du Feu. Elle est accessible toute l’année et sa beauté naturelle saura vous séduire à chaque saison.


Un diplomate russe, 
Vladimir Karsakov effectua plusieurs séjours au Hohwald à la fin du 19ème siècle et fut, selon son souhait, inhumé dans la commune. Il décéda au Hohwald en 1882, trois ans après, son fils décéda. Il souhaita être inhumé dans le même caveau que son père. La stèle est située dans le parc du Séquoia au Louisenthal au pied du grand séquoia. 

Aux alentours du Hohwald